En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

Nos organes d'évacuation

     Notre santé dépend de l’alimentation, de l’hygiène de vie, des émotions, du psychisme et du bon fonctionnement des émonctoires, véritables « portes de sortie » de l’organisme.            
 

Le foie « centre de détoxification »
C’est l’émonctoire le plus sollicité de l’organisme. Il reçoit, l’ensemble des produits de la digestion, au travers du sang, ainsi que les produits chargés en substances ammoniaquées toxiques.
C’est à son niveau que se retrouvent les substances chimiques indésirables : pesticides, herbicides, conservateurs, antioxydants, stabilisants, médicaments… .
Il neutralise de nombreuses substances toxiques et cancérigènes. 
Les déchets filtrés sont éliminés dans la bile.
Il est nécessaire d’avoir une bonne production et un écoulement régulier de bile. Cet écoulement permet la digestion et la détoxication.
 

Les intestins : source d'auto intoxication

L’intestin grêle et le gros intestin ont un rôle très important dans la digestion et l’assimilation. Il peut être perturbé lorsque la flore intestinale est déficiente à cause des putréfactions, protéines en excès, des fermentations, glucides en excès et engendrer des perturbations du transit. L’évacuation intestinale devrait se faire au moins une fois par jour.
Les intestins reçoivent une grande quantité d’aliments. Ceci constitue une charge importante de substances toxiques. Cette masse de substances toxiques peut putréfier ou fermenter. La stagnation constitue une grande source d’auto-intoxication et peut être à l’origine de nombreuses pathologies.
La muqueuse intestinale doit être en très bon état et ne pas accumuler des déchets alimentaires qui finissent par former des « plaques de vernis ». La formation de ces plaques est souvent liée à une surconsommation de sucres et de farines blanches raffinées associés à des graisses saturées (charcuteries, beurres, fromages, viandes).
 Il faut préserver l’intégrité de la muqueuse intestinale qui joue un rôle de filtre. Une grande partie de la population souffre de constipation (congestion des intestins). Si cela est votre cas, je vous recommande les drainages intestinaux qui ne peuvent qu’avoir des effets salutaires

Les reins purifient le sang

La fonction des reins consiste à filtrer et à évacuer les déchets circulant dans notre sang (120 ml de sang par minute). Cela en fait un des émonctoires principaux de notre organisme. C’est par eux que passent tous les acides et les cristaux dangereux pour notre organisme, il n’est donc pas bon de les garder longtemps. Pour cela, il est important que les liquides circulants soient fluides et fréquents (boire fréquemment une eau faiblement minéralisée) dont les résidus à secs à 180° son <100mg/l. Mais cela ne suffit pas…
Il est important de réduire la consommation de protéines animales, produits laitiers, sucres raffinés, café, thé noir.
Si les reins sont sollicités au-delà de leur capacité d’élimination, les calculs rénaux peuvent être une des conséquences.
 

Bouger pour des poumons sains

Les poumons permettent les échanges gazeux comme le gaz carbonique et c’est par cette voie que les acides plus volatiles sont évacués. De l’extérieur vers l’intérieur, c’est l’air que nous respirons qui permet à nos cellules de vivre et de « respirer ». Ce sont des filtres qui peuvent “s’encrasser” en cas d’activité physique insuffisante. Le manque d’exercice physique va ainsi toucher l’organisme qui ne réussira plus à éliminer totalement le gaz carbonique. L’organisme s’asphyxie alors lentement.

La peau notre 3ème rein

La peau est un émonctoire qui a pour rôle d'éliminer les substances toxiques. C’est une double porte de sortie. Elle rejette des déchets cristalloïdes par la sueur (glandes sudoripares) des déchets colloïdaux, par le sébum (glandes sébacées). 
La transpiration est un excellent moyen d’éliminer les toxines. L’effort physique fera ainsi travailler les poumons qui se rechargeront…
Elle est à la fois une barrière contre les agressions extérieures et un organe sensitif. Mais sa surface importante lui confère aussi la capacité à prendre rapidement le relais des autres émonctoires (intestin et reins) en particulier lorsqu’ils sont défaillants.
 
 

Actualités

Découvrez nos Stages & Ateliers.
Faites plaisir, et faites-vous plaisir..
 

Nos petits plus

  • Approche globale pour le
  • corps et le psycho-émotionnel